Cartes d’identité – Évolution des modèles et de la fiscalité de 1921 à 1987

Suivre cette page
1 membre suit cette page


 

Jusqu’en 1921, des dizaines de documents étaient utilisés pour prouver son identité : carte d’électeur, permis de chasse, permis de conduire, passeport, livret militaire, carte de réduction de chemin de fer… Cependant, aucun de ces documents n’était officiel. La loi imposait, pour toute démarche administrative, de se faire accompagner par deux personnes qui devaient attester sur l’honneur de son identité. Certaines cartes après 1926 conserveront longtemps un endroit pour la signature des témoins, bien entendu presque jamais rempli.


En 1921, le préfet de Paris lance la première carte d’identité. La loi du 29 avril 1921 et le décret de 31 décembre 1921 vont préciser les conditions d’obtention et la fiscalité de ces nouveaux documents. Les cartes de cette période et jusque 1956 se présentent cependant sous des modèles extrêmement variés.


Le gouvernement de Vichy par la loi du 27 octobre 1940 institue la “Carte d’Identité de Français” mais faute de matières premières suffisantes, ces cartes ne durèrent que peu de temps (aout 1943 à décembre 1944).

Il faudra attendre janvier 1956 pour voir apparaître le modèle unique de la carte nationale d’identité.

 

Bernard H

Collectionneur actif de vieux papiers : billets de banque, billets et bons de nécessité, timbres fiscaux, rationnement, actions et obligations...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *