Jetons d’audition – Paris (Seine) – La fauvette

Suivre cette page

Jeton des phonographes La Fauvette.
Dans La passionnante histoire du phonographe, Horace Hurm nous décrit la salle d’audition de cette maison parisienne : Nous aimons à évoquer les séances d’enregistrement auxquelles nous avons participé comme hautbois (encore élève au Conservatoire de Musique) pour le compte d’une maison d’auditions phonographiques et de vente d’appareils et de cylindres, qui venait de se créer sur le boulevard Poissonnière, en face du journal Le Matin. C’était La Fauvette, dont le fondateur, M. Vives, imagina et mit en vigueur le Timbre d’édition phonographique, toujours de rigueur. Sur l’un des murs de la salle d’audition et de vente, figurait, en bonne place, la strophe de Charles Cros que nous avons reproduite en tête de ce chapitre. La salle d’enregistrement était située rue de la Lune. Chaque audition s’enregistrait directement en dix exemplaires au moyen de dix phonographes disposés sur un bâti métallique, sorte d’échafaudage à étagères. Tous les pavillons convergeaient vers le ou les exécutants.

Matière : Laiton
Diamètre (mm) : 22,0
Poids (g) : 4,0
Frappe : Monnaie
Note : Poinçon triangulaire
Références : Nesly-Hubert 21.1 (page 115)
Cotation indicative : 6/10€

Matière : Laiton
Diamètre (mm) : 22,0
Poids (g) : 4,0
Frappe : Médaille
Références : Nesly-Hubert 21.2 (page 115)
Cotation indicative : 10/12€

 

 

fleche Accéder au répertoire des jetons d’audition

Laurent Nesly

Auteur de plusieurs études et collectionneur actif (rationnement, cartes nominatives, cartes à jouer, bienfaisance, monnaie de nécessité, vieux papiers).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *