Etudes – Carcassonne (Aude) – Fourneaux économiques

Depuis 1859, à Carcassonne, “les fourneaux économiques” mis en place par des membres de l’Eglise, fournissent aux ouvriers des repas à prix modique. Les Républicains qui sont à la tête de la Mairie, décident en septembre 1891, de créer une structure semblable mais laïque : les fourneaux démocratiques. Ce restaurant verra le jour en janvier 1892 au 22 et 23 rue des couronnes.
Comme l’explique Michel Cau dans sa note, cette institution devait être gérée par une société démocratique formée de souscripteurs dont la Mairie ferait partie : l’union philantropique.
En réalité cette société ne verra le jour qu’en 1895.

Sur l’annuaire du département de l’Aude de 1892, on relève les extraits suivants :
“l’établissement des FOURNEAUX DEMOCRATIQUES est ouvert à l’ouvrier économe, à l’artisan laborieux et modéré dans ses goûts… les mendiants ne sont pas admis dans l’établissement…plus de cent ouvriers viennent deux fois par jour, en toute saison pour y prendre leur repas…on livre des portions alimentaires à dix centimes et des demi-portions à 5 centimes…”
L’annuaire ne donne aucune précision sur l’emplacement du siège de la Société.
Les fourneaux ont mis en circulation deux types de jetons: 5c et 10c.

Au début du vingtième siècle, la ville de Carcassonne apparaît officiellement sous l’appellation “charité publique”, puis “bureau de bienfaisance” et enfin “bureau d’aide sociale”. Le siège est situé rue du Pont Vieux.
On trouve pour cet organisme des jetons et des bons en carton.

 

Jetons de nécessité – Carcassonne (Aude) – Union philantropique / Fourneaux démocratiques

Jetons de secours – Carcassonne (Aude) – Bureau de bienfaisance

Cartons de nécessité – Carcassonne (Aude) – Charité publique

Cartons de secours – Carcassonne (Aude) – Bureau d’aide sociale

Source : http://www.monnaiesaude.fr

Laurent Nesly

Auteur de plusieurs études et collectionneur actif (rationnement, cartes nominatives, cartes à jouer, bienfaisance, jetons publicitaires, vieux papiers).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *