Jetons de nécessité – Paris (Seine) – Agence Oller

Suivre cette page

Dans le Pêle-mêle du  13 août 1905, journal humoristique hebdomadaire, il est fait mention des agences Oller. « En 1866, M. Joseph Oller installait à Paris, 16 Boulevard des Italiens, une agence pour les courses qui inaugurait ce nouveau genre de paris, lequel fut tout de suite très goûté des Parisiens. Dès l’année suivante, de nombreuses boutiques de pari mutuel s’ouvraient rue Louis-Le-Grand, rue de Grammont, et les joueurs y éparpillèrent leur or. Il y avait plus de six mois que fonctionnaient ces diverses officines, quand M. Oller installa, 27, boulevard des Italiens, une agence de paris mutuels qui dépassa tout ce que l’on avait tenté jusqu’alors. Aussi ne tarda-t-il pas à voir la foule avide des joueurs déserter les boutiques de ses confrères pour achalander la sienne.
D’ailleurs à cette époque, on ne se bornait plus à risquer son argent sur les courses françaises; un nouvel appât avait été préparé, et, tous les jours de la semaine, des tableaux de paris mutuels étaient ouverts sur les courses anglaises, voire les courses de lévriers.
L’opinion publique s’émut de l’ouverture de toutes ces agences et, le 24 décembre 1868, une saisie générale fut opérée dans la principale.
Les prévenus passèrent en police, correctionnelle sous l’inculpation d’infractions à la loi sur les loteries et, le 8 avril 1869, le Tribunal condamnait les agences à 100 francs d’amende mais les renvoyait de la prévention d’avoir tenu une maison de jeu de hasard.
A partir de ce moment, les agences s’accrurent encore dans Paris, jusqu’au jour ou la guerre Franco-allemande vint interrompre les courses. Le 13 Août 1871, elles furent reprises à Deauville, et M. Oller y fit transporter une voiture agence ; aux courses d’automne, il s’établissait de la même façon à Longchamp; puis il adressait au Conseil municipal de Paris un projet de concession l’autorisant à exploiter pendant 10 ans, exclusivement à tous autres, les loteries sur les chevaux de courses, et ce moyennant un paiement annuel de 50.000 francs.
M. Oller n’y perdait pas, car de janvier à juillet 1874 – pour prendre une moyenne – ses recettes s’élevèrent à la somme imposante de 3.398.000 francs, dont le dixième au moins était tout bénéfice.



Ajouter à ma collectionVendre/échanger Rechercher

Valeur : 20 francs
Matière : Laiton
Forme : Rond
Diamètre (mm) : 24,0
Poids (g) : 4,26
Références : ACJM jetons à identifier n°503, bulletin n°38
Crédit photo : François Hède

 

Jetons de nécessité – Paris (Seine) – Agence du Turf

Source : http://www.collectiondemonnaie.net/necessites

ACJM

Compte utilisateur de l'Association des Collectionneurs de Jetons-Monnaie - Roland Elie

Une réflexion sur “Jetons de nécessité – Paris (Seine) – Agence Oller

  • 24 août 2017 à 22 h 26 min
    Permalien
    situé à Paris (Seine)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.