Cartes nominatives – Carnet de Porteur aux Halles et Marchés – Préfecture de Police – 9 novembre 1938

Suivre cette page


Ce carnet (un duplicata) a été délivré le 9 novembre 1938. Il comprend, outre les renseignements sur le titulaire, une copie de l’ordonnance du 16 décembre 1929, modifiée en 1937 qui régit cette profession (très peu de cartes professionnelles comportent un texte de loi aussi long). L’ordonnance comme les précédentes, insiste sur la différence entre les 2 corporations : les forts (l’aristocratie des Halles) et les porteurs ou portefaix.
Pour pouvoir travailler comme porteur, le carnet est obligatoire ainsi que 2 médailles comportant le nom, les initiales des prénoms, le numéro d’immatriculation et un poinçon au millésime de l’année. Une médaille carrée était destinée aux années impaires et une médaille hexagonale ou ovale aux années paires.
Tous les domaines de la profession sont abordés dans l’ordonnance : formalités pour exercer la profession, changement de domicile, circulation dans les halles, mode d’enlèvement des marchandises, dimensions et utilisation des diables, port d’une médaille ovale pour le transport des denrées par les commerçants eux-mêmes ou leurs employés,  infractions et procès-verbaux…
La lecture complète de l’ordonnance permettra, à ceux qui le souhaitent, d’appréhender la complexité de la règlementation de cette profession.

 

Carnet de Porteur aux Halles et Marchés – 9 novembre 1938

Détail : Monsieur Riesterer venait travailler à bicyclette, son carnet comporte deux timbres d’impôts sur les vélocipèdes de 1945 et de 1946 (celui de 1945 est caché sous le premier timbre).

 

Médailles de Porteurs aux Halles et Marchés : carrée (années impaires) et hexagonale ou ovale (années paires)  

Les médailles comportaient le nom, les initiales des prénoms, le numéro d’immatriculation et le poinçon au millésime de l’année.

 

Historique de la réglementation du métier de Porteurs aux Halles et Marchés

Arrêté du 12 messidor an VIII (1er juillet 1800) qui détermine les fonctions du préfet de police à Paris (Bull. des Lois S., B. 33, n° 214)
L’article 32 de l’arrêté institue dans les fonctions du préfet de police de Paris, la surveillance des portefaix. Extrait : Il (le préfet) fera surveiller spécialement les foires, marchés, halles, places publiques, et les marchands forains, colporteurs, revendeurs, portefaix, commissionnaires”.

Ordonnance du 6 mai 1861 concernant les Porteurs aux Halles et Marchés (Préfecture de Police de Paris)
Ce texte va détailler la réglementation et instituer une permission d’exercer sur papier timbré et le système des 2 médailles. C’est cette ordonnance qui a servi de documentation à Émile Zola pour la rédaction du roman “Le ventre de Paris”.

Ordonnance du 1er février 1902 concernant les Porteurs aux Halles et Marchés (Préfecture de Police de Paris)
La permission sur papier timbré est remplacée par le carnet d’identité avec autorisation d’exercer. Le système des 2 médailles est maintenu.

Bernard H

Collectionneur actif de vieux papiers : billets de banque, billets et bons de nécessité, timbres fiscaux, rationnement, actions et obligations...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *