Jetons d’usine et d’outillage – Fourchambault (Nièvre) – Fonderies Magnard et Cie

Suivre cette pageRevenir au sommaire
Fonderies Magnard et Cie Fourchambault

Vers 1819, Louis Boigues, originaire du Cantal, marchand de fer à Paris s’associe avec Georges Dufaud, fils de maître de forges de Grossouvre et Trézy (Cher). Dès 1821, ils font construire une usine et commencent une production à Fourchambault avec des techniques innovantes pour l’époque, avec la participation de personnels venus d’Angleterre et du Pays de Galle. L’usine atteint rapidement une production annuelle de 5 à 6000 tonnes et fait travailler 4000 personnes. A la recherche de matières premières plus compétitives, la société se rapproche dès 1838, de la société Rambourg Frères, propriétaire des mines de houille de Commentry (Allier). Pour finalement, le 17 décembre 1853 fusionner et créer la société Boigues Rambourg & Cie. Qui deviendra plus tard la Société de Commentry, Fourchambault et Decazeville. Louis Boigues sera élu député de la Nièvre en 1828 et représentera le département jusqu’à sa mort en 1838.

La production de l’usine en 1883 atteint 4700 tonnes, mais n’emploie plus que 1000 ouvriers en 1889, durant les dernières années du siècle, elle chute fortement concurrencée par les fontes de l’Est de la France. La fermeture est décidée en 1901 et n’emploie plus que 238 ouvriers. Les ateliers sont rachetés par la société Magnard qui y fabrique du matériel pour l’armée puis à partir de 1916 des wagons sous la dénomination « Le matériel roulant » (signalé sur un annuaire de 1924). Finalement les usines sont mises en liquidation en 1924 et l’ensemble du site est détruit. Seule la tréfilerie cédée en 1903 à la société Nothon et Cie continuera la fabrication des câbles et fils d’acier (signalé dans un annuaire de 1924). En 1940, sa raison sociale devient Guillien Frères et Cie emploiera encore une centaine d’ouvriers ; l’année 1970 sonnera le glas pour la ville de Fourchambault avec la fermeture de sa dernière usine d’acier.

magnard

 

Avers : Autour, MAGNARD & CIE / FOURCHAMBAULT Au centre contremarqué E 47
Uniface
Matière : Laiton
Forme : Rond troué
Diamètre (mm) : 36,0

 

efm

fleche Accéder au catalogue des jetons de la Nièvre

Bernard Nesly

Collectionneur actif. Auteur de plusieurs études jetons-monnaie et membre de l'ACJM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *